Bienvenue
Vous, simples mortels, vous vous pensez seuls dans votre univers pourtant deux mondes se cachent dans votre galaxie... Des mondes qui dépassent même votre pensée et vos rêves, des lieux dans lesquels d'étranges créatures et d'étranges humains à pouvoir y habitent. Mais vous, humain qui pensiez tous savoir, vous ne connaissez même pas l'existence de la reine de votre Terre, ni même l'existence du monde des Merveilles et d'Apocalypsia ainsi que leurs deux reines. Que derrière le bout de votre nez, il y a des humains avec des pouvoirs et des créatures aux apparences humaines et qu'à l'opposer de votre société existe un autre système, celui d'une grande déesse et de ses enfants dirigeant un autre monde, celui des monstres et des élus.
Staff
Haya Williams
Presente - profil
Usagi
Presente - profil
Omoikane
Presente - profil
Amaterasu
Presente - profil
Ochiru
Present - profil
Top site
Nouveautés
• ......
• ......
• ......
• ......
• ......
• ......
Recherches
• ......
• ......
• ......
• ......
• ......
• ......
Partenaires


Forum RPG fantastique - interdit aux moins de 16 ans - Avatar irréel
 

 :: Administration :: Paperasses :: Background Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Liste des races

avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 16/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur




Le tout
Admin
Lun 31 Oct - 9:36



Ange

Les anges existent depuis la création de la Terre, envoyés par l’Empereur-Dieu. Ils firent alors partie de la genèse du monde terrien. Leur nom même les définit car, emprunté du latin angelus, il signifie “Le messager”. Ces messagers de l’Empereur-Dieu habitèrent très longtemps dans les cieux avec lui. En effet, pendant de nombreuses années, les anges ne firent que soutenir l’Empereur-Dieu dans ses décisions et observaient le monde d’un oeil incertain. Connaissaient-ils déjà leur futur et redoutaient-ils ce qui les attendait ? Nul ne le sut, mais il était certain qu’au début de leur existence, les anges furent inquiétés par la naissance de cette nouvelle race, qu'était l’humain et ses dérivés, diaboliques ou non.

Après un litige dont nul ne connut l’origine mais qui créa la colère du Dieu suprême, il décida alors de les envoyer sur Terre sous une forme humaine pour les punir de leur insolence et des actes qu’ils auraient commis. Ils aidèrent les humains à de multiples reprises et eurent le devoir de protéger les élus ou les humains d’actes malfaisants produits par leur protégé lui-même ou par un intervenant extérieur. Les menaces ne cessèrent de s'accroître car les races se multiplièrent en quelques années et devinrent bien souvent une véritable menace pour eux mais aussi pour les personnes qu’ils avaient pris sous leur bienfaisance. Ils devinrent alors les protecteurs de l’Humanité mais aussi des élus avec l’étrange volonté de faire ressortir les plus beaux côtés des habitants des deux mondes au péril de leurs vies. 

Capacités


-La magie de la création ( pouvoir créer des objets) 
-Le contrôle des rêves 
-Capacité de voler

Comment les jouer?


Un ange est souvent plein de volonté et surtout de bonté. Pourtant, il ne doit jamais tomber dans l’un des sept péchés capitaux : la luxure, la gourmandise, l’avarice, la paresse, l’orgueil, l’envie, la colère.

Plus le personnage évolue dans le rang du forum ce qui équivaut au rang cité ici, plus son pouvoir sera puissant. 

Rangs


Rang D : L’ange naissant
Rang D+ : L’ange tertiaire 
Rang C : L’ange secondaire 
Rang C+ : L’ange primaire
Rang B : L’ange ailé
Rang B+ : L’ange révolu
Rang A : L’ange élu
Rang A+ : L’ange saint
Rang S : L’ange vétéran
Rang S+: L’archange






Ankous

Il y a longtemps, alors que l’Empereur Dieu était lassé de guider les esprits des défunts dans le monde des morts, il décida de confier cette tâche aux défunts eux-mêmes. Après tout, qui de mieux qu’un mort pour guider les âmes dans les ténèbres ? Ainsi, au lieu d’accompagner le mort suivant, il lui proposa de retrouver une vie, qui durerait au moins une année, peut-être plus. De jour, il aurait l’apparence d’un humain, mais dès que le brouillard se lèverait ou que le soleil serait couché, son corps retrouverait son état, celui d’un squelette dépourvu de chair, armé d’une faux courbée vers l’extérieur, récolteur des âmes, qu’il transporterait vers le monde des morts dans sa Karrik, sa charrette grinçante. Celui qui fut choisi se nommait Ankou. Il fut à son tour chargé de former des âmes pour la récolte et c’est son nom que l’on donna à chacun de ceux qui acceptèrent. Lentement, les Ankous devinrent légion. Leur mission était simple, leurs droits de même ; ils devaient guider les âmes, choisir la direction à leur montrer. Si le temps n’était pas venu, ils les renvoyaient dans leurs corps, et si le temps pour quelqu’un venait, ils n’avaient qu’à faucher son âme.

Pourtant, ces êtres étaient trop proches de la mort et trop d’entre eux tentèrent d’amener les dragons, ces créatures qui semblaient ne jamais vouloir mourir, avec eux. La guerre dura longtemps, mais aucun des deux peuples ne gagna, car les Dragons étaient extrêmement puissants, et certains parvenaient à ramener leurs propres âmes jusqu’à leurs corps. Les Ankou acceptèrent de cesser le combat, et les géants en profitèrent pour assassiner le chef de leurs anciens ennemis. Contrairement à ce que la race titanesque pensait, les faucheuses ne leur furent pas reconnaissantes. Et ce fut Ankou lui même, lui qui avait finalement survécu plusieurs siècles, qui accompagna l’âme du Dragon dans l’Outre-Monde, dans le plus grand respect de l’excellent combattant. Il n’en revint jamais et les Ankous décidèrent de suivre l’exemple qui leur avait été donné. Honorer ceux qu’ils devraient faucher un jour, car le grain n’est bon que si le blé est soigné.

Ainsi, dans chaque ville, chaque paroisse où l’on sert l’Empereur, il arrive parfois, dans le brouillard, que l’on distingue le wig ha wag des grincement de la Karrik, rappelant aux mortels que l’heure approche, et que l’Ankou veille. Quand bien même il les détesterait, il continuerait de les honorer et alors même qu’il les honore, il se moque des humains, leur fait peur, chantant dans les ombres sa comptine de malheur.

"Maro han barn ifern ien, Pa ho soign den e tle crena"
"La mort, le jugement, l'enfer froid, Quand l'homme y songe, il doit trembler"

Capacités


Maniement d'objets tranchants
Discrétion
Manipulation des esprits.
(PAS DE NECROMANCIE)

Comment les jouer?


Les Ankous sont indépendants. Ils ne détestent ni n’aiment vraiment aucune race. La seule autorité à laquelle ils sont soumis est celle de l’Empereur. La plupart du temps, ils se font discrets, même lorsqu’ils sont sous leur forme humaine, mais rien ne les y force. Souvent, ils aiment effrayer les créatures mortelles, ce qu’ils font avec brio lorsqu’ils sont cachés dans les ombres.

Rangs


Rang D : Esprit
Rang D+ : Apprenti
Rang C : Escorteur
Rang C+ : Conducteur
Rang B : Guide
Rang B+ : Faucheur de paroisse
Rang A : Faucheur diocèse
Rang A+ : Instrument de la Mort
Rang S : Balance des âmes
Rang S+: Gardien de la Mort





Dragon

Les dragons sont des guerriers redoutables et intrépides. Ayant enduré une histoire lourde d’esclavage et de guerres, ils chérissent la liberté et la confiance avant tout. Abandonnés par leur dieu et réduits en esclavage par les Géants, ils ont reconquis leur indépendance aidés par les Eldars, leur dieu, et le dieu Dyonisos.
"La liberté et l'honneur doivent se mériter"
Créés par l'Empereur Dieu, les dragons se battirent dans une guerre prolongée avec les Ankous. Affaibli par le conflit, le chef de ces créatures fut tué par le roi des géants et les humanoïdes furent réduits en esclavage par l'Empire en expansion des géants, qui les élevèrent et se servirent de leur agilité et de leur communion avec la nature et les éléments pour en faire des guerriers de plus en plus prompts au combat, les laissant enseigner leurs anciennes coutumes et croyances, mais en les surveillant toujours plus, comme les esclaves qu’ils étaient.
Cela continua pendant plusieurs années, jusqu’à ce que Dionysos prenne pitié du peuple des Dragons, un peuple noble qu’il admirait de par sa force d’esprit. Il prit contact avec les Eldars, leur demandant de l’aide pour mettre en place un stratagème qui permettrait de libérer les esclaves. Très vite, ils trouvèrent une idée. Dionysos se déguisa pour ressembler au roi des Géants, pendant que les Eldars capturèrent ledit roi. Ils le menacèrent de l’assassiner dans son sommeil s’il changeait quoi que ce soit à ce que Dionysos allait dire. Le dieu fit un discours public pendant lequel il proclama la liberté des Dragons, et leur affiliation à l’île d’Ouraga. Les Géants n’eurent d’autre choix que d’accepter, et les Dragons furent ainsi relevés de leur statut d'esclaves.
Bien qu'ils aient encore de la méfiance envers les cyclopes à cause de leurs liens génétique et historique avec les Géants, ils se rendent compte que ce nouvel ordre est la meilleure voie à suivre.

Capacités


-Affinité avec un élément
-Durée de vie de 1000 ans
-Transformation en Dragon (Asiatique, façon Shenron de Dragon Ball)
-Potentiel en combat élevé
-Art martiaux 

Comment les jouer?


Les dragons sont réputés pour leur prouesse au combat, leur calme et leurs compétences de forgerons, mais sont également connus pour leur attitude belliqueuse. Ils chérissent plus que tout la liberté et si celle-ci venait à être menacée, pour eux ou n’importe qui d’autre, les dragons feraient tout pour la protéger, et ce au péril de leur vie. Il n'y a pas d'alliés plus loyaux et sans failles dans la défense de la liberté. Leur capitale est une forteresse géante emplie de forges et de temples dans lesquels ils méditent et s’entraînent, dans les coins sombres d’Ouraga.

Rangs


Rang D : Méditant
Rang D+ : Éclairé
Rang C : Entraîné
Rang C+ : Combattant 
Rang B : Moine de combat
Rang B+ : Maître d’armes
Rang A : Protecteur 
Rang A+ : Illuminé
Rang S : Dirigeant
Rang S+ : Légende





Eldars

Premiers nés du monde des Merveilles, les Eldars étaient des êtres manifestement puissants, mais dénués d’ambitions, qui évoluaient au sein d’autres espèces en harmonie. Très tôt, les Cyclopes virent du potentiel dans cette race, qu’ils décidèrent de prendre sous leur aile. Ils leur inculquèrent donc leurs techniques et bientôt les Eldars furent aussi avancés que leurs maîtres, qu’ils chérissaient. Pourtant, ils furent délaissés par ces derniers dans d’obscures circonstances, laissant un profond vide dans leur existence, eux qui n’avaient jamais eu conscience du concept d’indépendance.

Ils tentèrent à plusieurs reprises de ressusciter leurs maîtres qu’ils croyaient morts, en vain. Tous leurs efforts pour les retrouver furent inutiles et ils durent apprendre à évoluer seuls, ce qui ne fut pas une tâche facile. Mais après une longue période de décadence et régression, leur race fut en voie de retrouver sa splendeur d’antan. Ils parvinrent à concilier magie et technologie, jusqu’à ce que finalement le temps achève d’effacer la trace des Cyclopes dans les mémoires des Eldars.

Capacités


-La magie

-Charisme naturel

-Acuité sensorielle accrue

Comment les jouer?


Les Eldars sont une race fière, voire prétentieuse. Il auront une tendance quasi systématique à prendre les autres races de haut, ce qui  leur attire souvent le mépris. Ils ont un très fort sens de l’honneur et feront tout leur possible pour tenir leurs engagements.

Rangs


-Rang D: Scribe
-Rang D+: Initié
-Rang C: Mage étudiant
-Rang C+: Adepte
-Rang B: Élémentaliste
-Rang B+: Mage instruit
-Rang A: Mage confirmé
-Rang A+: Archiélémentaliste
-Rang S: Tribun du conseil
-Rang S+: Archimage de Lumière





Elus

Tout commença, lorsque que l’Empereur Dieu, pris dans un incroyable ennui, regardait les humains de la Terre se promener dans leurs villes et villages. Des Érudits du monde des humains recherchèrent des pouvoirs légendaires dont ils avaient eu vent dans des mythes, des échos du monde des Merveilles, mais qu’aucun humain n’avait pu obtenir. Pourtant, l’Empereur Dieu décida de s’amuser un peu et il bénit la lignée de chacun de ces Érudits en leur accordant à chacun un pouvoir, un don qui dépassait de très loin les capacités humaines. Ces humains aux pouvoirs incroyablement puissants furent appelés les Élus.

Par la suite, un conflit se déclencha entre les Érudits ayant décidé de montrer leurs pouvoirs et ceux qui ne le voulaient pas. Il dura de nombreuses années pour finalement être oublié, au même titre que les pouvoirs de ces Érudits, dans les abîmes des pensées humaines. Quand ceux-ci furent amenés à montrer à nouveau leurs pouvoirs, les humains les chassèrent, pris de peur et d’incompréhension.

L’Empereur Dieu, amusé par la situation, décida de leur ouvrir un passage vers le Monde des Merveilles, proposant à Iris, si cela lui plaisait, de les accueillir en leur offrant une maison et de les aider à s’intégrer dans ce nouveau monde, en échange de quoi elle garderait la tête attachée à son cou, ainsi que son statut de Déesse Reine du Monde des Merveilles.

Capacités


-La magie ( Un pouvoir dans la normale ou deux avec une autorisation des admins)

-Une discipline améliorée ( Force, vitesse, agilité, intelligence ou résistance)

Comment les jouer?


Comme vous le souhaitez, ils peuvent être joués de n’importe quelle manière tant que ce ne sont pas des Superman ou un truc de ce style là. N’oubliez pas qu’ils restent “humains” bien que nous les nommions les élus.

Rangs


Rang D => Néophyte
Rang D+ => Apprentis
Rang C =>  Aventurier
Rang C+ => Partisan  
Rang B => Combattant
Rang B+ => Intermédiaire
Rang A => Expert
Rang A+ => Élite
Rang S => Exalté
Rang S+ => Divin





Faeris

L'histoire des faeris est bien particulière. Une femme, dont la beauté incroyable était semblable à celle de la grande Aphrodite, était la fille du roi d’Espagne. Cette princesse chantait chaque jour pour réveiller les habitants des trois mondes. De sa voix cristalline, les mondes sortaient de leur torpeur alors que le soleil décidait lui aussi de se lever à ces quelques notes.
Elle apportait chaleur et bienfaisance partout où elle passait. Un soir, une sorcière eut l'ordre de sa déesse d'emprisonner cette jeune et belle princesse qui ne demanda dès lors qu’une chose : la liberté. Pendant des jours et des jours, dans sa prison, la jeune femme ne put lever le soleil ou réveiller les habitants, les fleurs fanèrent, les herbes jaunirent et le monde s’endormit au fur et à mesure.
Consciente de ce malheur et sous l’obligation de la sorcière, elle laissa quelques notes s’échapper. Le monde s’éveilla enfin mais la peine de ses habitants fut tellement grande que la princesse entendait les supplices de chacun de ses sujets. Pendant de nombreuses années, elle entendit le cri des peuples et lorsqu’elle entendit son frère supplier le monde de faire revenir sa sœur, une larme coula et de cette larme naquirent les faeris, qui s’enfuirent pour réconforter le jeune homme, et tous les habitants des mondes.

Capacités


-Changement de taille (Petite et taille humaine )

-Magie liée à la nature

- Elles peuvent voler


Comment les jouer?


Les faeris sont de bases bienfaisantes mais rien n’empêche que certaines soient mauvaises, tout est possible parmi les faeris. Souvent fragiles physiquement, elles sont pourtant très importantes pour la vie des habitants des trois mondes. Leurs magies sont très puissantes et même si elles ne donnent pas l’impression d'être un quelconque danger, elles possèdent une grande puissance magique, surtout quand elles sont au paroxysme de leurs pouvoirs. Les faeris sont principalement féminines mais rien empêche de faire des faeris masculins.

Rangs


Rang D : L’enfanté(e)
Rang D+ : Le/la réservé(e)
Rang C : L’enfant de la nature
Rang C+ : Le/la servante
Rang B : La/le fidèle
Rang B+ : Le/la généreux(euse)
Rang A : L'indicateur(trice) 
Rang A+ : Le/la véritable
Rang S : La/le sang pur(e)
Rang S+ : Mère nature







Nâgas

En des temps bien reculés, à l’époque où certains aspects de la magie commençait à être effleurés par d’audacieux chercheurs, existait un sorcier fou. Il pensait pouvoir acquérir une puissance phénoménale à l’aide de décoctions et rituels douteux, impliquant bien souvent des sacrifices animaux ou humains. Il tenta d’entrer en contact avec ce qu’il appelait l’Outre Monde, terre des âmes, et d’en puiser son pouvoir. Il pouvait manipuler la vie et la modeler selon ses désirs malsains. Il se considérait comme un dieu. Il put accomplir tout ce qu’il entreprenait, du moins au début. Le pouvoir qu’il avait entre ses mains dépassait son entendement, ses multiples entrevues du royaume des morts rendit le passage entre l’un et l’autre instable, de nombreuses âmes ne purent quitter leur corps de chair, condamnées à errer et semer la désolation dans le monde des Merveilles.

Bientôt, ce chaman créa un culte autour de sa personne, défiant les plus grandes puissances de l’Univers. Son avidité de pouvoir n’avait plus aucune limite et le conduisit à sa perte, l'entraînant lui et son culte dans la déchéance, jusqu’à ce que le sorcier fou ne meure. Ses disciples, dont les corps avaient servis de cobayes au sorcier, n’étaient plus humains, se dispersèrent et réussirent à se reproduire. Ils étaient désormais mi-hommes, mi-serpents. Contrairement à leur ancien maître, ils se firent discrets, pratiquant leur sombre magie dans l’ombre. Pourtant, malgré tous leurs efforts, ils ne parvinrent pas à effacer les séquelles de leur chair, autant de caresses malfaisantes du chaman qui les avaient réduits petit à petit à l’état de monstres, visiblement à tout jamais. Ne pouvant se résoudre à rester des reptiles pour l’éternité, ils décidèrent de s’en remettre à l’Empereur-Dieu, convaincus que Lui seul pourrait défaire les maux qui leur avaient été infligés. Désormais, ils gardent les reliques et les lieux bénis espérant un jour retrouver leur humanité.

Comment les jouer?


Les Nâgas sont des êtres foncièrement perfides, ils chercheront par tous les moyens d'arriver à leurs fins, de la violence, aux coups montés et les  poignards dans le dos. Rien n’est jamais vraiment acquis avec eux, ce sont d’habiles menteurs et manipulateurs, mais ils ont aussi des bons côtés qui n’attendent qu’une aide extérieure pour resurgir.

Rangs


-Rang D: cobaye
-Rang D+: métamorphe
-Rang C: homme-serpent
-Rang C+: Guerrier Nâga
-Rang B: Porteur de relique
-Rang B+: Protecteur 
-Rang A: Garde du temple
-Rang A+: Fine lame
-Rang S: Prétorien
-Rang S+: Gardien du Trône






Nymphe

Il y a de nombreuses années, au début même de l’existence des humains sur la terre, de la grandeur de l’empire grec puis romain, des jeunes femmes furent envoyées par Héra pour tester la puissance de ses habitants. Quelques temps plus tard, de nombreux hommes et femmes tombèrent sous le charme de ces belles créatures. Héra, jalouse par leur succès auprès des humains, décida de les punir de leur beauté en les enfermant à jamais là où elles étaient. En faisant une telle chose, elle les transforma aux yeux des humains en déesses, caractérisées par leur incroyable beauté et leur apparent jeune âge. Dès lors, leur rôle fut de peupler des lieux tels que les forêts et bois, vallées fertiles et bocages, sources et rivières, montagnes et grottes, etc. Elles furent bien souvent associées aux divinités supérieures comme Artémis, déesse de la chasse, ou même le devin Apollon, le roi des mers Poseïdon et de nombreux autres. Elles furent idolâtrées pour leur bienveillance et donnèrent une certaine fertilité à la nature. Amoureuses des dieux, ces sublimes créatures, généralement au départ simples mortelles, se transformèrent en créature à la vie longue de plusieurs milliers d'années. Depuis la nuit des temps, les humains et les élus entendirent le chant mélodieux de ces belles dans les lieux où elles furent attachées. De leurs unions avec les mortels naquirent des héros, des demi-dieux de la mythologie gréco-romaine.

Capacités


-Guérison
-L’inspiration
-Une vie longue : 9 999 années
-Chant divin ( Capacité d'envoûtement et appelle d’un dieu ) + reliée à un dieu
-Une beauté charmeuse
-Lien avec leurs lieux = pouvoir en rapport avec. Nymphe d’une rivière = capable de faire un tsunami.  

Comment les jouer?


Les nymphes sont d’une beauté incroyable et sont forcément des femmes. En effet, il est impossible de rencontrer une nymphe homme. De plus, ce sont des êtres calmes, bienveillantes et souvent très doux. Gentille, joviale et respectueuse, cette magnifique race ne peut que vous plaire si vous souhaitez jouer une femme magnifique, à la gentillesse grandissante et à la grande bonté. Bien qu’elles possèdent un chant divin et une beauté qui a tendance à charmer rapidement les humains, elles ne cherchent jamais à faire du mal.
 
Rangs


Rang D : Vierge
Rang D+ : Farouche
Rang C : Apaisée
Rang C+ : Affranchie
Rang B : Dulcinée
Rang B+ : Somptueuse
Rang A : Noble
Rang A+ : Bien-aimée
Rang S : Maîtresse
Rang S+ : Céleste






Réprouvés

Depuis que l’Homme est capable de penser, il arrive que naisse l’Hérésie. Dans le cœur de chacun peut surgir le doute et les questionnements. Mais lorsque la suprématie de l’Empereur Dieu est remise en cause, les Inquisiteurs sont envoyés pour rétablir l’ordre. Certains Inquisiteurs furent forcés de tuer des membres de leurs propres familles, des amis et des frères d’armes, dont le cœur avait vacillé. Mais eux étaient restés droits, dans la joie comme dans la peine, dans le repos comme dans la souffrance. Mais leurs âmes, elles, restaient touchées par ces sacrifices. Et lorsque ces inquisiteurs moururent, leur esprits ne purent jamais être apaisés, et refusèrent de quitter leur corps. Hel, consciente de la rancœur des âmes des défunts, leur offrit alors de se relever. Mais dans quel but ? Peu importait, tel était leur choix, pas le sien.

Plusieurs d’entre eux saisirent l’occasion. Pourquoi ne pouvaient-ils pas reposer en paix ? Parce que leur esprit était triste, et qu’il voulait retrouver la sérénité. Mais quelle était la raison de leur tristesse ? La mort de leurs proches ? Le fait de les avoir eux-mêmes tués ? Le fait d’avoir reçu cet ordre ? Celui qui était à l’origine de tout ça, c’était l’Empereur lui-même. Sans Lui, combien de familles auraient été épargnées ? Combien des leurs auraient été paisibles, et capables de laisser leur esprit rejoindre le monde des morts ? Beaucoup trop. Tout était de Sa faute. Ils Le détestaient plus que tout. Il devait payer. S’ils trouvaient la moindre occasion, ils renverseraient Son trône d’or, et pourraient enfin partir, soulagés. Tout cela grâce à Hel et malgré la haine que les autres leur portaient.

Les morts-vivants renégats, que l’on nomma les Réprouvés, s’unirent sous la bannière d’Arès. Sous la férule de leur nouveau dieu, ils fondèrent une capitale dans le sous-sol des ruines de Banisis. Si certains Réprouvés redoutaient Arès, d’autres appréciaient la sécurité qu’il leur offrait. Mais presque tous gardaient cette idée en tête : l’Empereur devait payer.


Capacités


-Grande volonté
-Résistants à la magie
-Nécroanthropophagie (ils peuvent se soigner en dévorant des cadavres ou en absorbant la force vitale des vivants.)

Comment les jouer


Les réprouvés sont des anciens humains dont le caractère ne change pas vraiment, à savoir que leur conscience, émotions et souvenirs réapparaissent au fur et à mesure qu’ils gagnent en puissance. La seule différence étant qu’ils manifestent tous une grande haine envers l’Empereur-Dieu.
Ils feront tout pour le tuer quitte à y laisser leur non-vie.

Rangs


Rang D : Sorti des tombes
Rang D+: Errant
Rang C: Cannibale
Rang C+: Mortiféré
Rang B: Hordeux
Rang B+: Guerrier banni
Rang A: Porte-Mort  
Rang A+: Meneur de Horde    
Rang S: Terreur ambulante
Rang S+: Grand Non-Mort





Succubes

Au début de la création du monde, Lilith, première femme d’Adam, décida de fuir ce paradis dans lequel l'homme était dominant. Cette jeune femme, assoiffée d’indépendance, refusait le fait d’être soumise à quelqu’un d’autre, d’obéir aux ordres de qui que ce soit. Elle prit dès lors la fuite et pendant laquelle elle commit le péché de luxure. Elle finit par se réfugier sur Apocalypsia qu’elle pensa être l’endroit idéal pour se cacher des terribles sentences de l’Empereur Dieu. Elle ne s’imaginait point que l’empereur des mondes voyait tout et ce fut au moment même où elle se retrouva face à lui, qu’elle comprit qu’elle ne serait jamais à l'abri de la condamnation divine.
Elle fut punie pour sa fuite mais surtout pour avoir commis le premier péché du monde, le péché originel.

“Lilith, première femme d’Adam, tu as fui l’Eden que je t’avais offert. Tu t’es délectée du péché, tu as été pervertie, et de cette perversion est née une monstruosité, qui te forcera à tuer et te nourrir dans les bas-fonds de la dépravation. Sois maudite par ta luxure. Tu seras et resteras à jamais la chose des êtres infernaux.”

Sur ces mots, il partit et elle fut à jamais liée à sa malédiction : l’envie de l’autre. Puis, elle se reproduisit et de ce fait, de nombreuses autres succubes naquirent perpétuant cette terrible malédiction.

Leur pouvoirs


-Toucher manipulateur
-Régénération par le rapport sexuel
-Résurrection d’une personne tuée par un succube (Remettre de l’énergie)
-Capacité à soumettre la personne après résurrection (contrôle total de la personne)
-Transformation en humaine

Comment les jouer ?


Généralement neutre, elles peuvent être tout de même gentilles ou méchantes. Narcissiques sur les bords, ces belles créatures s’en vantent bien souvent et savent qu’elles sont irrésistibles. Souvent hautaines ou le contraire, il est rare de voir les mêmes caractères ou les mêmes idéologies sur le monde. Le masculin de succube est incube.

Le rang


Rang D : L’enfant d’Eden 
Rang D+ : L’enfant égaré
Rang C : Le/la converti(e)
Rang C+ : Le/la donneur(euse)
Rang B : Le/la satyrique 
Rang B+ : Le/la manipulateur(trice)
Rang A : Le/la dépravé(e)
Rang A+ : Le/la tentateur(trice)
Rang S : L’agent du mal
Rang S+ : Le/la démon(e)





Tengu

Parmi les premières œuvres de l’Empereur-Dieu, il y eut les Tengus. Il les créa de l’hybridation d’humains et de divers animaux. Alors que son existence baignait dans l’univers, il employa les Tengus à lui rapporter les faits qui s’y déroulaient. Les messagers lui chuchotaient la magnificence de la création, la destruction des imperfections, les guerres, les mondes des Merveilles. Les Tengus vinrent chuchoter à l’Empereur-Dieu l’excellence de ce monde. Le temps s’écoula dans l’univers tandis qu’il écouta les murmures de ses serviteurs. Puis apparut le monde qu’il avait créé, monde où vivaient de nombreuse créatures fantastiques.

Bercé par les louanges d’un tel endroit, et au vu du fait que l’Humanité prenait conscience de son existence, Il décida de s’incarner et choisit de bâtir son palais parmi les Merveilles qui composaient ce lieu. Lassé des Tengus, et ayant trouvé son Eden, Il décida que leur rôle à son service était achevé. Même s’ils auraient dû retourner au Néant qui les avait vus naître, l’Empereur fut pris de compassion pour ces êtres qui l’avaient servi durant des siècles, et qu’Il aimait malgré tout. Il ne fit donc que les destituer de leur nature divine. Les Tengus, désormais incapables de voyager entre les mondes, restèrent disséminés aux quatre coins de l’univers. Ils étaient dorénavant dénués de tout but, et ne comprenaient pas la liberté et la volonté propre que l’on venait de leur confier. Alors ils observèrent, silencieux cette fois, attendant qu’on leur demande ce qu’ils savaient. Ils contemplèrent des siècles durant tous les événements qui se déroulaient dans tous les mondes. D'aucun affirment qu’ils se souviennent de toute l’Histoire et qu’ils la gardent jalousement dans leur mutisme.

Puis ils découvrirent la race humaine, et leur curiosité, qu’ils avaient conservée de l’époque où ils servaient leur ancien maître, fut piquée par ces jeunes et étranges créatures, pleines de vie, de croyances, d’espoir et de force d’âme. Ils apprirent beaucoup d’eux, découvrirent leurs états d’âmes, leurs mœurs, Ils apprirent à les ressentir et vivre leurs sentiments. Et bientôt, tout cela fit partie d’eux-même, leur permettant d’évoluer, leur montrant une nouvelle voie. Ils prirent enfin conscience de ce qu’ils avaient vécu, cette injustice dont ils avaient été victimes, de leurs peines et de la haine qu’ils se transmettaient de génération en génération sans savoir ce qu’elle était, et ils réclamèrent vengeance.
Peu importait le temps que cela leur prendrait, l’Empereur leur rendrait leur gloire d’antan.

Capacités


-clairvoyance
-lévitation
-extra lucidité
-conscience collective

Comment les jouer?


Les Tengus sont des observateurs passifs, ils agissent très peu. Ils ne parlent qu’en cas d’extrême nécessité, leurs intentions sont souvent très troubles et il n’est pas rare de changer d’avis à leur sujet lorsque l’on s’adresse à eux. On peut en qualifier certains de fourbes, ils agissent très souvent pour leurs propres intérêts ou ceux de leurs semblables, en règle générale ils agissent dans le dos des gens. Ils servent en général d’informateurs moyennant finance.

Rangs


-Rang D: Solitaire
-Rang D+: Oppressé
-Rang C: Conscient
-Rang C+: Informateur
-Rang B: Connaisseur
-Rang B+: Clairvoyant
-Rang A: Médium
-Rang A+: Tributaire
-Rang S: Omniconscient
-Rang S+: Voix de l’Empereur





Vampire

Lorsque la Terre commença à être peuplée d’animaux, l’Empereur créa l’Homme. Le premier qu’il créa se nomma Adam, et sa compagne fut appelée Eve. Ils eurent des enfants, et leurs deux premiers fils, Cain et Abel, vécurent ensemble pendant longtemps. Faisant partie des premiers humains, ils avaient le privilège de connaître leur Dieu, de pouvoir lui parler, et d’obtenir des réponses. Conscients de ce privilège, les deux hommes décidèrent d’offrir un présent à l’Empereur, pour célébrer sa grandeur absolue.

Abel, dans sa bonté de cœur et sa générosité, partit chercher le plus beau de sa récolte de fruits et de légumes, ne gardant pour lui que ceux qui étaient trop mûrs. L’Empereur le remercia, et l'âme d'Abel fut comblée de bonheur. Caïn, quant à lui, pensait savoir ce qui plairait le plus à son Dieu. Ce qu’il aimait par dessus tout, pensait-il, c’était la mort. Aussi, il se saisit d’un couteau, et assassina son frère dans le nom de l’Empereur.

Lorsque celui-ci apparut devant l’Homme, il se mit en colère.

“Cain, fils d’Adam, qui es-tu pour prétendre au droit de décider de la vie ou de la mort ? Je suis l’Auteur de la vie comme de la mort ! Nul n’a le droit de s'octroyer ce pouvoir ! Pourtant, tu as défié mon autorité en choisissant la mort de ton frère. Si tu penses pouvoir supporter la mort, alors pars ! Marche vers les terres de Nod ! Ton fardeau sera plus grand chaque jour ! Le sang de ton frère a coulé, alors de sang tu devras te nourrir ! De la mort tu t’es délecté, alors de la mort tu seras entouré ! Tu ne verras plus jamais la lumière du jour ! Tu avanceras dans les ténèbres, et priera à jamais pour ta rédemption ! Mais tu me craindras, moi et ceux qui croiront en moi, car pour expier tes péchés, tu devras souffrir le martyr en mourant par le feu !”

Alors que l’Empereur le maudissait, Cain changea. Son corps s’arrêta de fonctionner, comme s’il devenait un cadavre. Et lorsque son cœur eut cessé de battre, et qu’il resta debout, il voulut relever les yeux vers son Dieu pour lui supplier le pardon, mais il était déjà parti, l’abandonnant à l’obscurité. Au fil du temps, alors qu’il se rendait dans les terres de Nod, il découvrit que son corps et son esprit ne fonctionnaient plus de la même façon. Quant à son âme, elle n’était plus, à présent. Très vite, Hel remarqua la créature qui n’était plus humaine. Elle l’observa, et comprit son état. Elle se rendit secrètement sur Terre à l’insu même de Héra, elle apprit à Cain comment se servir de ses nouveaux pouvoirs et lui montra que cette malédiction pouvait être une force.

Ainsi, Cain apprit à maîtriser une force surhumaine, une perception hors du commun qui lui permettait même de distinguer les auras des gens, un charisme tel que peu importe les foules auxquelles il parlait, il obtenait toujours leur appui. Il apprit même à forcer les bonnes personnes à agir comme bon lui semblait. En contrepartie, il se découvrit une peur maladive du feu, et du simple fait de voir la couleur du ciel s’éclairer à l’aube. Puis, il apprit à transmettre son pouvoir. Il eut des enfants, qu’il éduqua et à qui il apprit à se servir de ces particularités.

Cependant, pour une raison que peu connaissent, une jeune humaine reçut du sang de Cain, avant d’être emmenée dans le monde des Merveilles. Ainsi, une nouvelle société vampirique naquit, et même si elle continuait à haïr l’Empereur Dieu sans savoir pourquoi, celui-ci lui accorda des privilèges. Alors que certains vampires retrouvaient un semblant de vie humaine, d’autres continuaient d’influencer la vie des mortels en restant dans l’ombre… Mais une règle de la Terre ne s’applique pas à eux. Dans ce monde de Merveilles… Nul ne leur a interdit de se montrer aux mortels ou aux Dieux.


Capacités


Force surhumaine
Perception augmentée
Vitesse accrue
Dissimulation facilitée
Changement en animal (2 animaux au maximum)
Immortalité

Comment les jouer?


Plus que sensibles au feu, au soleil, aux pieux dans le cœur et à la Foi en l’Empereur Dieu.
Doivent se nourrir en buvant du sang (assez souvent pour ne pas tomber en frénésie, et tuer tout ce qui les entoure jusqu’à déborder de sang).
Ne peuvent normalement pas faire d’actions typiques de l’humanité (respirer, fumer, manger, boire autre chose que du sang, avoir une relation sexuelle…), à moins qu’ils soient privilégiés par l’Empereur Dieu.

Rangs


Rang D : Infant
Rang D+: Nouveau-né
Rang C : Anscilla
Rang C+ : Gardien d’Elyseum
Rang B : Conseiller
Rang B+ : Marquis
Rang A : Gardien du palais
Rang A+ : Conseiller du Prince
Rang S : Prince
Rang S+ : Inner-Circle
Revenir en haut Aller en bas
Liste des races
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Races et classes de personnages
» liste des armes pour l'obtention des runes RA
» Liste d'armée gobelines en 750 points
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Des VP Pour Obama, la liste est longue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The wonders :: Administration :: Paperasses :: Background-
Sauter vers: